· 

Instinct maternel

La bantam de Pékin est une très jolie petite poule. Sensible, elle gonfle ses plumes lorsqu'elle est heureuse ou bien lorsqu'elle est inquiète. Elle ressemble alors à un gros coussin très doux.

Si c'est la colère qui gonfle ses plumes, méfiance tout de même, le petit bec se tend...

La bantam est cependant réputée pour son caractère docile et sa facilité à être apprivoisée.

 

Cette petite poule est une bonne pondeuse, mais aussi une bonne couveuse...

Or, depuis plusieurs semaines, Xing Fu ne sortait plus de son poulailler... Elle couvait, elle attendait...

Sans coq, comment aurait-elle pu avoir des bébés ? Les oeufs étaient destinés à rester oeufs sans aucune possibilité de poussin...

 

Les jours passèrent, les semaines aussi.

La plupart des poules ayant cet instinct de couvaison sortent après 3 semaines, ce qui est le temps nécessaire pour qu'un poussin naisse.

Xing Fu ne comptait pas les jours, Xing Fu dépassait le terme, elle attendait.

Lililo est alors entré dans la vie de Xing Fu !

Puisque ses oeufs ne pouvaient pas éclore, un poussin né avec couveuse artificielle fut glissé à ses côtés.

Surprise, perplexité, désintérêt.

L'instinct maternel n'était pas au rendez-vous...

Le poussin tentait une approche, la poule tolérait sa présence dans le même espace, mais elle n'avait pas un regard pour lui.


Depuis 4 semaines, Xing Fu ne sortait plus... aussi chaque jour, elle était accompagnée à l'extérieur afin de boire, picorer, se rouler dans la poussière afin de chasser les éventuels parasites et tout simplement prendre l'air !

Lililo pleurait l'abandon. Sans un regard pour lui, Xing Fu but, mangea, se roula dans la poussière.

Lililo ne lâchait pas les humaines présentes. Humm... Savait-il qu'il était poussin et qu'elles n'étaient pas poules ?

 

Il faut dire que les autres poules n'étaient pas tendres et cherchaient à blesser le poussin...

Des "non" fermes s'imposaient !

Xing Fu n'avait aucun regard pour Lililo. L'inquiétude grimpait...

Comment le poussin survivrait-il sans maman ?

Faudrait-il lui offrir le toit d'une maison à la place de la chaleur d'une maman poule ?


En attendant, on est poussin téméraire ou pas !

Rassuré par les présences humaines, Lililo avança d'un pas assuré et explora le poulailler !

 

Puis, lorsque Xing Fu rentra, il fut placé tout contre elle... contre elle afin qu'elle sente les battements de son coeur, afin qu'elle sente combien il était vulnérable et avait besoin d'elle...

Xing Fu regarda ce petit être étrange et le laissa se camoufler sous ses plumes...

Lililo et Xing Fu vivent maintenant une belle histoire.

Ils vivent ensemble depuis trois jours.

Désormais Xing Fu est maman à part entière.

Aucune autre poule n'a le droit de s'en prendre à son poussin et si, nous les humains, nous essayons de nous approcher, elle gonfle ses plumes et nous prévient de ne pas le blesser sinon gare à son bec.

Lorsqu'il picore sa nourriture pour poussin, elle tolère qu'on l'approche, mais très vite, elle l'appelle afin qu'il revienne contre elle.

Xing Fu a un instinct maternel si fort qu'elle oublie de sortir, mange et boit à peine. Elle a besoin qu'on veille sur elle, mais la curiosité de Lililo l'entraine en dehors de sa zone de confort et elle lève de plus en plus le bec, vers cet extérieur qui les attire...

Et les autres poules ?

Toutes ne sont pas accueillantes... Xing Fu se méfie et rouspète les poules agressives.

Mais Lucette a décidé, quant à elle, que le poulailler n'était pas assez grand et qu'il serait agréable de pondre à côté de Xing Fu et son bébé. Un coup de bec de l'indélicat contre son oeil, un poussin qui lui grimpe sur le dos ne l'ont pas découragée. Elle a pris le temps de pondre et puis a laissé la maman avec son poussin turbulent.

 

Le printemps, période idéale pour les poussins comme l'explique Mei dans la box "Nature au printemps".

Écrire commentaire

Commentaires: 0